COSMETIQUE MAISON

Tout ce qu'il faut savoir pour bien commencer

Le B.A. BA de la cosmétique maison

Que vous vous souciez de l’environnement, de la condition animale, de votre propre santé ou que vous ayez l’âme créative , fabriquer vos propres cosmétiques est peut-être la solution ! En effet, vous pourrez remplacer petit à petit vos produits de beauté conventionnels par des recettes greens simplissimes ou plus élaborées , bonnes pour vous et pour la planète !

Pourquoi fabriquer ses propres cosmétiques naturels ?

Il n’y a pas de définition reconnue de ce qui est «green» ou «naturel» . N’importe quelle marque de cosmétiques peut proclamer ses produits «naturels», mais vous n’en aurez la certitude que si vous analysez la composition de vos flacons . Vous pouvez faire une confiance aveugle à la marque (au risque d’avoir parfois de mauvaises surprises) ou, plus judicieux, vous fier à un label, ou pourquoi réaliser vous même vos propres cosmétiques!

Vous seriez surpris(e) de découvrir ce que l’on peut trouver dans les produits de beauté conventionnels. Une panoplie d’ingrédients issus de la pétrochimie (vaseline, silicone, paraffine…), des agents actifs et des extraits produits à partir d’animaux morts (par exemple le colorant rouge carmin E120, qui n’est autre que des cochenilles broyées !), et encore tout un tas d’ingrédients néfastes pour l’homme à court, moyen et long terme, obtenus de surcroît par des procédés peu recommandables que je ne vais pas énumérer ici (ça risquerait d’être très long !).

 

7

PROCESS

Bonnes Pratiques de Fabrications

Qualité des ingrédients

Choisissez des ingrédients de qualité, contrôlez leur date limite d’utilisation et conservez-les à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité . Veillez à refermer hermétiquement chaque contenant après utilisation .

Nettoyage & stérilisation

Faites bouillir une grande quantité d’eau et plongez-y pendant 10 minutes les ustensiles et contenants que vous allez utiliser ; ou vaporisez généreusement d’alcool à 70° tous les ustensiles et laissez-les sécher à l’air libre.

Avant de commencer

Attachez-vous les cheveux, fermez les fenêtres, tenez les animaux à l’écart. Lavez scrupuleusement votre plan de travail et vos mains puis enfilez une paire de gants ou vaporisez les d’alcool à 70°.

Dosages & Indications

Préparez votre produit cosmétique en respectant les indications et dosages recommandés par vos fournisseurs . Certaines matières premières ne supportent pas d’être chauffées, d’autres peuvent interagir ensemble…

Remplacement d'un ingrédient

Ne remplacez pas un ingrédient par un autre sans vous être renseignée . Les dosages et recommandations sont différents d’un ingrédient à l’autre . Soyez donc vigilant.

Etiquetage & Test cutané

Étiquetez votre produit en indiquant la liste des ingrédients utilisés ainsi que sa date de fabrication. Faites un test cutané sur l’avant-bras 48 heures avant d’utiliser le produit pour repérer une éventuelle réaction (irritation, rougeur) .

Conservation

Utilisez un conservateur cosmétique fiable et gardez le produit dans un contenant à l’abri de l’humidité et de la chaleur. Refermez hermétiquement les pots après chaque utilisation et si possible, prélevez vos crèmes avec une spatule propre.

Texture , couleur & odeur

La texture, l’odeur et la couleur sont les premiers indicateurs concernant la bonne conservation de votre produit. Si l’un de ses trois critères changent, il est indipensable de jeter le contenu de votre produit. 

Mes préférés

 

Quid de la conservation ?

Conservation des cosmétiques faits maisons

 

Les cosmétiques maisons se conservent moins longtemps que les cosmétiques du commerce. Simplement parce qu’ils ne sont pas fabriqués dans les même conditions d’hygiène et de sécurité. En effet, les cosmétiques doivent être fabriqués dans les conditions les plus « stériles » possible pour garantir une utilisation sans risques. 

Selon la galénique du produit, il faudra opter pour une conservation antibactérienne, antioxydante, ou les deux et bien sur, respecter les conditions de stockage, c’est à dire : pots ou flacons fermés hermétiquement, à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Les cosmétiques contenant uniquement des ingrédients aqueux (eau, hydrolat, aloe vera, glycérine…) nécessite que l’on y intégre un conservateur antibactérien à large spectre pour protéger le produit de la prolifération des bactéries, des champignons et des levures. Il s’agit par exemple des lotions, des eaux nettoyantes, des sérums aqueux …

Les cosmétiques contenant uniquement des ingrédients anhydres, c’est à dire sans eau (comme les huiles végétales, les beurres) nécessite que l’on y intègre un antioxydant pour protéger les principes actifs des huiles sensibles au rancissement . Il s’agit par exemple des baumes, beurres, des sticks à lèvres, des sérums huileux…

Les cosmétiques contenants des ingrédients aqueux et huileux nécessite donc que l’on y intègre les deux types de conservateurs aussi bien pour éviter la prolifération bactérienne que le rancissement des corps gras. Il s’agit des émulsions comme les crèmes, les laits …  

 

 

La cosmétique naturelle regorge d’ingrédients issus des végétaux, des minéraux ou même du règne animal (comme le miel ou la cire d’abeille par exemple). Voici un petit tour d’horizon des ingrédients connus et reconnus pour leur efficacité sur la peau, les cheveux et le corps, et que vous retrouverez souvent dans les recettes cosmétiques .

Les Huiles végétales

Ce sont les stars des cosmétiques bio, elles s’utilisent aussi bien seules, que mélangées ou intégrées dans vos recettes beautés ! L’huile végétale est un corps gras extrait d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des lipides. Vous connaissez certainement les huiles d’olive , de colza, ou de tournesol. En cosmétique naturelle, il en existe de centaines toutes plus intéressantes les unes que les autres. Même si c’est assez tentant, inutile de les accumuler, préférez la qualité à la quantité ! Si les huiles végétales sont « vierges », c’est qu’elles sont obtenues par pression à froid : les propriétés des végétaux sont preservés. La chauffe des graines permet un meilleur rendement mais dénature malheureusement les principes actifs. Si vous les choisissez issues d’agriculture biologique, vous écartez également toutes les cultures conventionnelles intensives qui utilise des produits douteux comme par exemple des accélérateur de maturité, ou des pesticides. Si vous les choisissez « locales » , vous participez activement à l’économie de votre pays/région et aider par conséquent les petites entreprises. Si en plus, vous pouvez choisir vos huiles conditionnées dans des contenants en verre, ce serait le top, car les plastiques dégagent des particules nocives (encore plus dans les produits gras), en effet, le verre teinté participe a preserver la qualité de l’huile plus longtemps.

Les Hydrolats aromatiques

L’hydrolat est obtenu lors de la distillation des huiles essentielles . Il s’agit d’une eau gorgée de principes actifs. Plus doux que l’huile essentielle, il est néanmoins très efficace et apporte un maximum de bienfaits à la peau . Les hydrolats les plus connus sont évidemment l’eau florale de rose ou de fleur d’oranger, bien que de nos jours, il soit de plus en plus compliqué de trouver dans le commerce de vrais hydrolats aromatiques et non des eaux aroma tisées . Faites donc attention encore une fois à la composition de votre hydrolat, qui ne doit contenir qu’un seul ingrédient : le nom de la plante en latin suivi de «water» ou «aqua» .

L’Aloe vera

Riche en vitamines, enzymes et acides aminés, il possède des vertus très puissantes sur la peau . Il est empeche la déhydratation de la peau , il est cicatrisant, anti-âge avec un effet tenseur et lifting très intéressant (cet effet est tellement puissant que certains croient qu’il assèche la peau) . Attention a la composition de votre gel d’aloe vera. Préférez-le bio, voir natif, avec un pourcentage minimum de 90% de d’aloe vera. Et oui, à l’intérieur, il n’y a pas que de l’aloe vera , on y trouve souvent de l’eau, de la glycérine, des actifs gélifiants, des conservateurs (parfois douteux), voir des dérivés de pétrochimie pour le rendre plus « smooth » . Méfiez-vous !

 

Les matières premières brutes 

Les Argiles

L’argile est une roche terreuse riche en silicium, magnésium, minéraux et oligoéléments . Il suffit d’y ajouter un peu d’eau (ou mieux, un peu d’eau florale) pour obtenir une pâte onctueuse permettant de réaliser des masques de soin adaptés à tous les types de peaux . L’argile est naturellement calmante, reminéralisante et décongestionnante . Pour utiliser l’argile de façon optimale, on recommande d’éviter tous les ustensiles en métal afin de ne pas altérer ses propriétés . Privilégiez les ustensiles en bois ou en porcelaine . On trouve assez facilement de l’argile en pharmacie ou en magasin d’alimentation biologique . Optez de préférence pour de l’argile pure en poudre car en pâte, elle contient souvent de nombreux additifs et conservateurs.

Les Cires naturelles

Les cires naturelles sont d’origine végétale (comme la cire végétale de carnauba, de candelilla ou de riz … ) ou animale (comme la cire d’abeille).  Elle permettent d’apporter de la cohérence, d’épaissir, de stabiliser et d’augmenter le pouvoir filmogène d’un soin.

Les Huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des extraits concentrée de vegetaux obtenue par distillation à la vapeur d’eau ou par expression à froid pour les agrumes notamment. je vous en parle plus en détails ici.

Le matériel

→ Une balance de cuisine (ou mieux une balance de laboratoire de précision à 0,1 gr près)

→ Plusieurs bols qui résistent à la chaleur (ou béchers en pyrex ou en verre borosilicaté)

→ Casserole pour réaliser un bain marie ou bain-marie

→ Fouet (ou mini-fouet) et/ou mini-fouet élétrique (type mousseur à capuccino)

→ Cuillères à café, cuillères à soupe et/ou jeu cuillères doseuses

Cuillères en bois

Spatule type Maryse

Pots et flacons vides, de préférence en verre

→ Alcool à 70° pour désinfecter les packagings et les ustensiles. (en pharmacie)

AVERTISSEMENT

Toutes les informations présentes sur ce site sont données à titre purement informatives et ne sauraient en aucun cas se substituer à un avis auprès d’un médecin.