Vitamine C – Inside & Out

7 Fév 2022Beauté, Food, Santé

C’est quoi ?

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble et un puissant antioxydant. (antioxydant cela veut dire qu’elle protège l’organisme des vilains radicaux libres qui accélèrent le vieillissement prématuré des cellules et peut provoquer la dégradation de l’ADN engendrant des maladies comme les cancers.)

Il n’y a pas de réserve de vitamine C dans l’organisme, du coup, il faut donc en consommer quotidiennement. Mais malheureusement, c’est une vitamine très sensible. L’air (oxygène), l’eau et la chaleur peuvent détruire la vitamine C contenue dans les aliments. La teneur en vitamine C peut donc varier du simple au triple en fonction de plein de facteurs par ex : le degré de maturation des fruits et légumes, le délai entre la cueillette et la consommation, une mauvaise conservation…

Je prône évidemment la consommation de fruits et légumes frais quotidiennement, mais si vous ne pouviez pas faire autrement que d’en acheter « tout prêt » ou pour dépanner (je comprends tout à fait que parfois, on n’ai pas toujours le choix, moi même, j’ai toujours un sachet de haricots verts dans le congélateur pour dépanner) Vous devriez privilégier les surgelés aux conserves. En effet, en général les fruits et légumes sont cueillies, préparés puis surgelés directement après récolte, la vitamine C est donc mieux préservée tandis que dans les conserves, la vitamine C se retrouve dans l’eau que l’on jete à l’ouverture.

La vitamine C est concentrée dans les parties de la plante exposée au soleil. On en trouvera donc beaucoup de vitamine C dans les feuilles et la peau des légumes et beaucoup moins dans le cœur de fruits/légumes et dans les racines ! C’est pourquoi je recommande d’éviter de peler les fruits et les légumes (quand c’est possible bien entendu, et quand ils sont bio pour garder un max de vitamines), et de ne pas jeter les fanes !

Si on arrive en suivant ces quelques précautions à enrichir son alimentation de vitamine C, encore faut-il bien l’assimiler, car la vitamine C est très fragile même pendant sa consommation. Elle est principalement absorbée par l’intestin grêle (Et un tout petit peu dans la bouche et l’estomac si celui-ci n’a pas tout détruit sur son passage avec ses sucs gastriques) Vous comprenez alors que l’assimilation de la vitamine C reste alors assez faible, d’autant plus si vous avez une consommation de fruits et légumes quotidienne trop peu importante. 

close up shot of slices of pomelo
close up shot of slices of pomelo

À quoi, ça sert ?

  • Elle réduit de la fatigue et permet au bon fonctionnement du système nerveux.
  • Elle contribue à soutenir le système immunitaire, participe à la formation des globules rouges.
  • Elle permet de mieux résister aux infections bactériennes et virales et aussi de se remettre sur pieds plus rapidement.
  • Elle booste la production de collagène (protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments, cartilages et des os, des dents) J’en parle plus en détails sur Instagram dans une story à la une.). 
  • Évidemment, elle a un fort intérêt pour la beauté de la peau, car le collagène sert aussi à maintenir l’intégrité de la peau, préserve l’hydratation, la souplesse et l’élasticité et active la cicatrisation. D’ailleurs, si vous êtes végane la meilleure façon de booster la synthèse du collagène, c’est de consommer de la vitamine C !
  • Elle améliore aussi l’absorption du fer.

On en trouve où ?

  • les poivrons rouges,
  • les brocolis,
  • les agrumes,
  • les  choux,
  • les  légumes à feuilles vertes (comme les épinards, le cresson )
  • le persil…

Conseils : écourtez les cuissons, privilégiez la cuisson vapeur ou la cuisson dans un très petit volume d’eau. (si possible ne jetez pas l’eau de cuisson, consommez-la.) Gardez la peau si vos produits sont bio. (pesticides)

et dans les super-aliments comme :

Conseils : intégrez-les sous forme de poudre dans vos recettes et de préférences crues. (comme des barres, « rawnie », energy balls, smoothies, « bowls »…)

Les compléments alimentaires 

La complémentation peut être une bonne solution surtout en hiver quand notre système immunitaire en a le plus besoin et mais aussi quand on a un petit coup de mou ou quand notre peau manque d’éclat ! La vitamine C naturelle étant hydrosoluble et hypra sensible, comme je vous le disais plus haut, il y a une grande perte dans l’estomac mais si vous tentez d’en prendre « plus » pour être sur d’avoir une bonne quantité assimilée, vous risquez les brûlures d’estomac qui vont avec, des nausées voir une belle diarrhée aigue. Du coup, la vitamine C liposomale s’avère être selon moi la solution idéale. « Liposomale » cela veut dire que la vitamine C est encapsulée dans un liposome, c’est-à-dire une sphère composée de lipides permettant d’une part de limiter sa dégradation jusqu’à son absorption, mais aussi d’être protégé dans l’estomac pour atteindre l’intestin sans être dégradé et avoir une quantité finale absorbée par l’organisme plus importante. Évidemment, on peut aussi jouer sur les bonnes associations qui permettent une meilleure assimilation comme les flavonoïdes bien connus pour optimiser l’absorption de la vitamine C. Je recommande donc la vitamine C liposomale, mais aussi les extraits de fruits et plantes titrés associés aux bioflavonoïdes (« titré », c’est-à-dire qu’on sait exactement la concentration de substances actives à l’intérieur, on est sur une concentration sûre) et pourquoi pas, associer des probiotiques. Comme toujours un microbiome en bonne santé est indispensable pour obtenir une bonne assimilation quelque soit les micronutriments – c’est même la base !

___

 

& OUT /

dans les cosmétiques …

Je vais tout de même vous parler de cosmétique, car si la Vitamine C fait des merveilles « INSIDE », elle est aussi incroyable « OUT » (sur la peau) ! C’est d’ailleurs un actif très prisé, car elle redonne de l’éclat, accélère la cicatrisation (acné), booste la production de collagène (effet peau repulpée, hydratée et « anti-âge » ) mais pour être efficace sur l’éclat, elle doit inhiber la tyrosinase (c’est-à-dire limiter la synthèse de la mélamine) pour avoir un teint parfaitement unifié, réduire les tâches diverses ou le mélasma (tâches brunes, masque de grossesse), elle doit être dosé à plus de 5 % dans une forme stabilisée de préférence, (comme Sodium Ascorbyl Phosphate hydrosoluble ou tétraisopalmitate d’ascorbyl liposoluble par exemple) ce qui n’est pas souvent le cas. 

___

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.